Les meilleures sauces pour poisson 

magnify
magnify
Home Sauce Tout pour réussir un poisson au barbecue
formats

Tout pour réussir un poisson au barbecue

Published on juin 28, 2017 by

L’été est bel et bien là avec ses beaux jours,  ses apéros, ses soirées en famille ou entre amis autour d’un bon barbecue ! Avec ce dernier justement, on ne rigole pas. C’est tout un art pour lequel il faut prendre des leçons avant de passer à l’acte. Et cette année, pourquoi ne pas opter pour un barbecue sain, pour lequel on ne prendra pas des kilos en trop ? Pour y parvenir, on opte pour du poisson.  Voici donc les bons conseils pour la réussite d’un poisson au barbecue :

 


Le bon BBQ

Le bon BBQ

Le bon BBQ

Pour réussir un poisson au barbecue, il faut avoir le bon matériel chez soi. Mais comment savoir si on a le bon BBQ ? En règle générale, on se base sur le matériau avec lequel le dispositif est fait. Du type de matériau dépend en majeure partie sa durée de vie. C’est l’acier inoxydable qui détient la palme dans ce domaine, mais c’est aussi le plus onéreux. La plupart des modèles les plus conseillés ne valent pas moins de 1000 dollars. Si on peut se le permettre côté budget, pourquoi s’en priver. Cependant, pour un budget limité, il y a un autre matériau qui n’est autre que la fonte émaillée, mais il faut choisir un modèle avec une cuve dont l’épaisseur est d’au moins 4 mm. Le BBQ durera ainsi plus longtemps mais en plus, cette épaisseur permet de mieux conserver la chaleur à l’intérieur du dispositif de cuisson. Quant à la surface de cuisson, un modèle qui en possède beaucoup est puissant mais il va être vorace en énergie. Il est donc plus raisonnable d’opter pour un appareil dont la surface de cuisson est adaptée à ses propres besoins. Pour avoir une idée, il faut compter 19 x 19 cm par portion, soit 350 cm2. C’est à chacun donc de calculer selon le nombre de convives qu’il a l’habitude de recevoir. Pour faciliter l’entretien et avoir un appareil qui dure et que l’on pourra donc réutiliser chaque été, un modèle doté de grilles en acier inoxydable est conseillé. Par contre, un modèle en fonte émaillée permet de meilleurs résultats de cuisson. Il faut également bien s’assurer que la plaque radiante métallique se trouvant sous la surface de cuisson et qui sert à répartir la chaleur soit suffisamment éloignée de la grille pour avoir de meilleurs résultats de cuisson. Pour les poissons et les viandes blanches en général, un modèle au propane avec au minimum deux brûleurs indépendants sont plus appropriés. Les barbecues portatifs sont alors à éviter. Après, il n’y a plus qu’à choisir un barbecue selon ses besoins et ses moyens. Certains disposent par exemple d’un couvercle pivotant pour plus de praticité. Pour faciliter le déplacement de l’appareil, il y a aussi des modèles à 4 roues pivotantes, qui sont surtout utiles pour les BBQ volumineux et lourds. Il est également important d’avoir un espace de travail qui puisse accueillir tous les ustensiles de cuisson.

 

La maitrise du feu

Avant d’allumer le feu, il faut savoir qu’avec les brûleurs, le système d’allumage d’un BBQ est l’élément le plus délicat de celui-ci. C’est souvent à cause de la rouille qu’il peut être défaillant. Ainsi, il faut vérifier que la boîte protectrice soit de bonne qualité et couvre le système en entier pour une bonne durabilité. Les systèmes rotatifs et électroniques sont plus faciles à allumer en produisant des étincelles en nombre, contrairement aux boutons poussoirs. Il n’est pas vraiment utile d’avoir un thermomètre intégré au couvercle vu que ce n’est pas ce qu’il y a de plus précis avec parfois 100°C d’écart entre la température indiquée et la température réelle. Utiliser un thermomètre à piquer est plus adéquat pour la vérification de la cuisson du poisson. Bref, l’allumage du BBQ variera selon le modèle de celui-ci seulement, il y a quelques règles de base à respecter dans tous les cas : prévoir deux zones au minimum ; l’une pour la cuisson directe au-dessus des braises et une autre zone qui est moins chaude pour les cuissons plus prolongées et qui permettent de garder les préparations au chaud et éviter ainsi que tout ne brûle. Les méthodes naturelles, quoiqu’il en soit, restent les méthodes à privilégier pour allumer le feu. Il faut juste s’armer de patience et de bois secs. Ces derniers sont meilleurs pour la cuisson et le goût des aliments.

 

Accessoires BBQ pour poisson

En ce qui concerne les accessoires, tout dépend des modèles de BBQ. Ils ne sont pas tous nécessaires mais peuvent servir selon les occasions. Certains barbecues au propane par exemple proposent un brûleur latéral pour faire bouillir des pâtes, sauter des légumes ou préparer la sauce pour poisson en même temps que l’on fait griller le poisson. Le brûleur latéral n’est pas puissant et met longtemps à faire bouillir de l’eau mais peut s’avérer utile dans certaines situations. On retrouve aussi un  brûleur de saisie mais c’est surtout dédié aux fans de viandes saignantes puisque la température maximale est atteinte en un temps record. Le rôtissoire quant à lui permet de cuire à la broche et sert surtout pour les gros poissons.

 


Le choix du poisson

Le choix du poisson

Le choix du poisson

Pour le choix du poisson, il est meilleur de se ravitailler chez le pêcheur directement ou d’aller le pêcher soi-même. Il faut en effet privilégier la qualité à la quantité ; ainsi, il vaut mieux avoir un bon poisson fraichement pêché que plusieurs surgelés. Pour les brochettes, les poissons qui s’effilochent facilement sont à éviter. Elles sont également meilleures lorsqu’elles sont confectionnées par soi-même avec des légumes frais et colorés en agrément. Sur le grill, les poissons écaillés sont à éviter car ils risquent de coller. A la place, on opte pour le saumon, le mulet, le thon, etc. Pour les filets de saumon, côté peau, c’est meilleur à faire mariner dans un peu d’huile, des épices et des herbes. Il ne faut pas s’inquiéter à propos du surplus de gras car l’huile tombe tandis que le parfum des épices et des herbes resteront une fois le poisson grillé. Justement, la marinade est ce qui fait le succès d’un barbecue. Un poisson mariné est plus juteux et donc plus résistante à la flamme et plus gouteux en bouche une fois grillé. Aussi, les arômes de la marinade se marient avec harmonie avec le fumage du barbecue. Comme marinade idéale, on mélange des agrumes, des piments, des herbes, des épices, un trait d’huile, du vinaigre, de la sauce soja, et le tour est joué. On peut évidemment varier les goûts mais la base doit être respectée. Il est à rappeler que pour les poissons et les autres fruits de la mer, on doit les griller sur une grille à part si on pense en même temps griller quelques viandes rouges. Enfin, on doit préciser que le poisson est fragile ; il faut donc privilégier un feu doux pour leur cuisson, surtout si on part vert des choix de poissons comme la sardine, les maquereaux, etc.

 

Les accompagnements et la sauce

Que serait le poisson au barbecue sans les accompagnements et la sauce pour poisson ? Ce sont en effet ces derniers qui agrémentent leur goût et font en sorte que le BBQ poisson soit une vraie réussite. Côté accompagnements, rien de tels que les légumes. Pour les présenter, on peut faire soi-même des plats de fortune à l’aide de feuilles d’aluminium superposées et résistantes ; il s’agira de petits nids que l’on garnira à souhait de légumes en cube mais aussi de fruits comme l’ananas ou des agrumes, du fromage fondant, etc. Comme idée d’accompagnement qui fonctionne toujours, qui est sain et qui a en plus la classe, il y a le caviar d’aubergine fumé. On peut en outre opter pour de la tête d’ail nouveau confite ou des tomates rôties au romarin, autant de préparations présentables, gouteux, faciles et saines. Avec les salades et les légumes grillés en accompagnement, le poisson grillé serait vain sans ses sauces et ses pickles. Les pickles sont faciles à réaliser, il suffit de prendre du jalapeño, de la carotte ou du fenouille par exemple puis de porter à ébullition trois parts égales de sucre, de vinaigre, d’eau et de les verser directement sur les légumes déjà préalablement taillés en julienne. Quant aux sauces pour poisson, il n’y a qu’à varier les plaisirs en associant les saveurs, les épices, les piments, les moutardes, la mayonnaise, etc.

 

La boisson

Côté boisson, afin de rehausser le niveau de vos barbecues, le vin reste le compagnon idéal. Du rosé aux rouges légers, en passant par le vin blanc également idéal pour accompagner le poisson, chacun fait son choix mais bien sûr, avec modération. Il faut penser à l’avance à préparer les glaçons et se munir donc de seaux à glaçons pour que le tout reste au frais tout au long du barbecue party. Pour boire avec modération et éviter les débordements mais aussi pour les enfants, les femmes enceintes et ceux qui ne prennent tout simplement pas d’alcool, des thés glacés ou des eaux aromatisés ainsi que d’autres boissons hygiéniques sont à prévoir.

 

Conclusion

 

Le barbecue est avant toute autre chose un moment idéal de partage entre amis ou en famille. Certes, il est nécessaire de réussir la cuisson des poissons et de garder un œil sur le feu, cependant, il ne faut pas zapper l’essentiel. Il est également important de bien choisir ses compagnons de grillades pour que le BBQ party soit une vraie réussite. Tous les conseils ci-dessus sont vains si on ne partage pas tout cela avec les bonnes personnes. Enfin, un dernier conseil à ne pas négliger : après utilisation du barbecue, il ne faut pas oublier de bien éteindre les braises afin d’éviter tous risques d’accidents. Le feu peut se raviver et devenir un vrai danger.

 

Laisser un commentaire