Les meilleures sauces pour poisson 

magnify
magnify
Home Sauce Quelques astuces de cuisine japonaise pour améliorer les plats
formats

Quelques astuces de cuisine japonaise pour améliorer les plats

Published on mai 13, 2015 by

La cuisine japonaise, tout comme sa culture en général, intrigue par sa particularité. On y adopte une manière de cuisiner différente des standards occidentaux, privilégiant la fraîcheur, la santé, le raffinement et le goût. S’il n’est pas toujours possible de copier cet art de vivre, on peut tout de même s’en inspirer et adapter quelques trucs et astuces à nos plats quotidiens afin de les améliorer.


Les algues séchées

Les algues séchées

Les algues séchées

Les algues séchées ou nori peuvent être utilisées pour revisiter les œufs mimosa. En effet, laissés dans les placards, ce produit de consommation devient friable avec l’humidité. Pour éviter de les jeter et de gaspiller, il suffit de les recycler. Pour ce faire, les tremper une nuit dans de l’eau avec un peu de sauce soja pour que la texture devienne pâteuse. Il suffit ensuite de les faire cuire à feu moyen mélangés à un peu de miel et de l’eau. Les Japonais aiment consommer cette marmelade d’algue avec des œufs. Certains utilisent également le nori comme condiment.

Les lamelles de gingembre marinées

Les lamelles de gingembre marinées

Les lamelles de gingembre marinées

Les lamelles de gingembre marinées peuvent être utilisées de bien des manières.  Pour faire preuve d’originalité en s’inspirant de la cuisine nippone, on peut les hacher et les mélanger avec un peu de soja, d’huile d’olive, de vinaigre de riz ou de xérès pour assaisonner une salade. Le goût n’en sera que meilleur, ce qui est parfait pour épater ses convives. La saveur piquante et sucrée peut également servir de sauce pour relever du poisson blanc cuit à la vapeur, qu’il s’agisse de bar ou de saint-pierre.

Le vinaigre de riz

Le vinaigre de riz

Le vinaigre de riz

Quant au vinaigre de riz, il peut aussi servir pour relever merveilleusement le goût de filets de maquereaux pendant une cuisson à cru. Pour ce faire, il faut parsemer ces derniers de sel et de sucre avant de laisser mariner environ 5 minutes. Rincer ensuite à l’eau froide puis essuyer avec du papier. Fermer les filets de maquereaux dans un sac hermétique avec du vinaigre de riz pour qu’ils cuisent à cru pendant 5 minutes. Le plat fera un carton ! Le vinaigre de riz peut également être utilisé pour faire du caramel acide pour accompagner une bonne glace à la vanille. Pour ce faire, faire cuire quelques gouttes avec du sucre jusqu’à ce que le mélange forme du caramel bien brun et le tour est joué.


Le sésame noir

Le sésame noir

Le sésame noir

Il est connu que le Japon est un grand consommateur de sésame noir. Comment associer cet aliment à nos plats ? En le mélangeant avec du saké préalablement réduit pour donner de la vinaigrette. On la sert avec des haricots verts blanchis en salade pour une dégustation exceptionnelle dont tout le monde se souviendra.

Le wasabi

Le wasabi

Le wasabi

C’est à l’heure du brunch que l’on peut appliquer cette astuce avec le wasabi. Succès garanti ! Comment procéder ? En le mélangeant avec de la crème chantilly pour accompagner les pommes de terre rattes cuites à la vapeur, servi avec du saumon fumé.

Le yuzu

Le yuzu

Le yuzu

Pour un cocktail santé vitaminé, il suffit de mélanger le jus de yuzu et du jus de carotte avec du jus d’orange pressée. On peut allonger le tout avec un peu de Perrier,  à déguster avec beaucoup de glaçons durant les jours d’été.

Les œufs de cabillaud

Les œufs de cabillaud

Les œufs de cabillaud

Pour cuisiner des spaghettis façon classe, on use d’œufs de cabillaud que l’on mélange à une cuillère à soupe d’huile d’olive, une cuillère à soupe de beurre et quelques gouttes de sauce soja. Après avoir cuits les spaghettis comme il se doit, il suffit de les égoutter et de les mélanger avec la sauce aux œufs de cabillaud. 

 

Laisser un commentaire